Bonjour à tous,

Voici donc déjà la troisième édition des Bêtes Noires de la Pub, remise de prix satyrique visant à « récompenser » les marques nous manipulant le plus dans leurs publicités pour nous faire croire que les animaux ne souffrent pas et sont heureux d’être consommés ! A l’heure où le monde ouvre de plus en plus les yeux sur la nécessité de prendre ses responsabilités vis-à-vis du vivant, je suis très heureuse d’être aux côtés de l’association Animal Cross depuis 2016 pour titiller les publicitaires avec humour et bon sens afin qu’à terme les lobbys cessent de prendre les consommateurs pour des imbéciles. Dans un monde parfait j’aimerais même qu’ils admettent que, oui, il y a certaines choses qu’ils préfèrent dissimuler car la réalité qui se cache derrière leur produit n’est pas acceptable d’un point de vue moral et éthique, mais la route est encore longue. Et nous avons besoin de vous.

En 2016, Raphaël Mezzrahi fut notre premier parrain et a brillamment essuyé les plâtres. Son investissement nous a porté chance puisqu’en 2017 c’est Rémi Gaillard, Lolita Lempicka et Guillaume Meurice qui ont incarné l’évènement à l’occasion d’une soirée mémorable sur la péniche La Nouvelle Seine. A chaque fois, les prix on été décernés, les marques dénoncées et les retours dans la presse ou les réseaux sociaux n’ont fait que nous conforter dans la certitude que les Bêtes Noires de la Pub sont dans l’air de ce temps annonciateur de belles choses pour la cause animale.

Mais si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous annoncer une année 2018 un peu différente des autres. En effet, un heureux événement m’ayant empêchée cette année de m’investir avec Animal Cross dans l’organisation d’une soirée de remise de prix physique, nous avons décidé, cette année exceptionnellement, de nous en tenir au virtuel. Les Bêtes Noires de la Pub 2018 auront donc bien lieu… Mais en ligne ! Nous comptons donc sur vous comme chaque année pour dénoncer des publicités, puis pour voter sur le site, afin que soit rappelées à l’ordre comme il se doit les marques qui encore et toujours sous-estiment notre intelligence morale quand il s’agit des animaux (Entre autres mais, nous, on s’en tient aux animaux et c’est déjà bien  ;)))

Cela dit, les choses changent, on a pu constater que des marques comme Charal ou Quick ne se permettaient plus les mêmes absurdités qu’avant, c’est encourageant et prometteur. Mais ce n’est pas fini, loin de là ! Et j’aimerais promettre à ma fille tout juste arrivée dans ce monde qu’elle n’aura pas à subir ces lavages de cerveau intempestifs que ce sont ces publicités mensongères, véritable miroir déformant de la réalité qui ne devraient pas être légales mais qui hélas le sont.

Alors vive les Bêtes Noires 2018 et rendez-vous en 2019 pour une véritable cérémonie de remise des prix que je vous promets déjà inoubliable.

Bien affectueusement,

Christine Berrou

 

Le film de la soirée de remise des prix 2017

Pin It on Pinterest

Share This