Aoste, jambon

Citation de la personne qui propose la pub :

“Plus je l’analyse et plus elle m’agace/répugne/énerve…
Commençons :
– On nous présente une famille végétarienne. Celle-ci est composé de personnes mince voir maigre et dans le genre hippie : comme si les végétariens était tous maigre et affamé, en plus d’être des hippies.
– L’adolescent en a marre de ne manger que de la salade, du céleri et du toffu : comme si les végétariens n’avaient que de la salade, du céleri et du toffu à bouffer chaque jour… suffit de jeter un oeil sur le nombre de recettes existantes.
– L’adolescent fait remarquer qu’il n’a même pas choisi d’être végétarien en plus : comme si les parents du 21ème siècle forçaient leurs enfants à choisir leurs régime alimentaire.
– Bref le gars il craque du slip, il a envie de manger de la viande et sous l’accord très stricte des parents, ils se rendent dans un supermarché dans le rayon charcuterie : comme si… ahah ! ben non j’ai rien à dire sur cette partie… passons à la suite.
– L’adolescent maigre affamé triste hippie en soif de viande tend alors son bras sur un produit quelconque et c’est là que sa mère l’interromp dans son action en lui attrapant énergétiquement le bras et lui dit “Si tu le fait vraiment, fait le, mais fait le bien.” en lui tendant les filets d’Aoste : tout à coup, la spécialiste en la matière se dévoile et sait que le produit Aoste est de soit disant de meilleur qualité. Franchement pour une hippie végétariennes réticente, elle semble presque plus excitée que son fils.
– Le soir venu, l’ado prend enfin une bouchée de filet et verse aussitôt des larmes de joie : … minute, je sens que je vais dégueuler…
– A la fin de la séquence, on nous présente le produit sur une planche à couper avec des carottes qui sont balayés d’un revers de mains : cette scène se passe assez rapidement et on ne la remarque pas tout de suite. Le revers de la main signifiant que l’on tourne le dos au passé  (aux carottes… ah tiens il y a aussi des carottes dans leurs menu, ça s’enrichit ma parole) pour accueillir le régime constitué de viandes. Pas très malin alors qu’un message en petits caractères leurs est imposé disant qu’il est conseillé de manger 5 fruits et légumes par jours.

Bref, Aoste s’est mis en tête de faire des végétariens ses victimes en les rabaissant, en leurs collants des étiquettes sur le front, comme si on n’avait pas déjà assez de difficultés à nous expliquer avec des personnes influencés par ces mêmes étiquettes.
Et je ne comprends pas comment ce genre de pubs sont autorisées.

Pin It on Pinterest

Share This