Broceliande – Packaging

 

La gamme des packagings Broceliande affirme que ce sont des produits « bien élevés ». Les animaux, selon Broceliande, ont été bien élevés car élevés sans antibiotiques. Mais qu’est-ce qu’un animal « bien élevé » ?

Un animal élevé pour que l’homme en profite davantage et mieux ?

Un animal qui fait moins de mal à la santé humaine ?

Etre élevé en bâtiments, sans jamais voir la nature ni le ciel, comme 95% des cochons en France, est-ce cela être « bien élevé » pour Brocéliande ?

Brocéliande a-t-il réfléchi à ce que cela pourrait signifier « bien élevé » pour l’animal lui-même ?  Car l’absence d’antibiotiques ne fait aucune différence pour l’animal qui de toutes les façon mourra très jeune.

Pour bien élever les porcs, en dehors de ne pas leur donner d’antibiotiques, voici la réponse de Brocéliande que l’on peut lire dans leur site internet : « Notre démarche vise à réduire le stress de l’animal tout au long de sa vie. Cela passe par des mesures spécifiques en élevage (gestes doux, confort dans les bâtiments avec de grandes auges et air ambiant régulé, pas de castration…) et en abattage (nos chauffeurs sont formés à une conduite douce, les animaux sont anesthésiés avant d’être abattus). »

Gestes doux, conduite douce… difficile d’y croire. Brocéliande n’est pas dans les élevages, ni dans les camions pour vérifier ! Grandes auges et air ambiant régulé, pas de castration… c’est un tout petit début, on est au minimum du minimum du bien-être…

Pin It on Pinterest

Share This